Accueil
Travail
Nos Beaucerons
Nos Chiots
Nos Chats
Elevage
Portées
Que sont-ils devenus ?
Nos disparus
Contact
Peintures
Liens


visites:387859


Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 



Légendes sur le sexe des chiens VRAI ou FAUX

La femelle attire les mâles de loin? Une femelle est toujours "en chaleurs" ? Le mâle est agressif avec les enfants ? Réponses ci dessous pour tordre le cou aux  idées reçues.

 La femelle attire les mâles de loin : FAUX
Car, malgré la puissance de son flair, un mâle ne peut reconnaître l'odeur d'une femelle "en chaleurs" que si son nez est à proximité des odeurs qu'elle a déposées avec ses urines ou lorsqu'il est proche de la lice. Ce que l'on constate facilement avec une petite expérience consistant à faire pénétrer une femelle dans le territoire d'un mâle. Dont le premier mouvement sera toujours de se diriger d'abord vers cette étrangère avec l'intention de la refouler. Ce ne sera qu'arrivé près d'elle qu'il  prendra conscience de l'intérêt de son état.
Une femelle est toujours "en chaleurs" : FAUX
Car, en moyenne, ces périodes reviennent deux fois par an, parfois moins pour certaines races. Et ne durent pas plus de 3 semaines, la femelle n'étant fécondable environ qu'une semaine.

Une femelle travaille moins bien : FAUX
Car une étude remontant aux années quatre-vingt a démontré l'égalité de résultats entre les deux sexes dans les concours de haut niveau. Ce que confirme la préférence de nombreux chasseurs pour le sexe dit faible.

Le mâle est agressif avec les enfants : FAUX
Si la femelle est beaucoup plus douce avec les enfants, le mâle, parce que n'étant pas doté d'instinct maternel, pourra parfois se révéler moins patient,moins tolérant avec les petits d'homme. Mais en aucun cas ne tentera volontairement de les blesser.

Pour sa santé, une femelle doit avoir des chiots : FAUX (ou, tout aussi faux :un mâle doit saillir)
Dans les meutes de canidés sauvages (loups, lycaons, dingos) seuls le mâle et la femelle alpha (les chefs de la meute) reproduisent. Ce que confirment les innombrables exemples de chiens (mâles et femelles) de particulier qui, n'ayant jamais reproduit, ont vécu très vieux sans aucun problème.
Car, contrairement à l'humain qui y ajoute beaucoup de sentiment, étant donné que, chez les canidés, l'acte de reproduction est purement et exclusivement biologique, le chien (mâle ou femelle) ne ressent aucun manque lorsqu'il n'a pas de descendance.
Il vaut bien mieux, lorsqu'on a la portée devant soi, céder au coup de cœurdans le choix du chiot, sans se préoccuper de son sexe. Car combien avons-nous vu partir des personnes avec un chiot qui n'était pas celui qui leur plaisait le mieux simplement parce que le sexe de celui qui avait leur préférence les avait arrêtées ? Est-ce la meilleure façon de débuter une amitié de dix ou quinze ans ?
C'est un comportement aussi illogique que si un jeune homme refusait d'épouser la jeune fille qu'il aime parce que celle-ci n'a pas les cheveux de la bonne couleur.
Existent et existeront toujours des convaincus estimant tel sexe plus avantageux que l'autre ainsi que des détracteurs lui trouvant un maximum d'inconvénients. Ce n'est donc pas le sexe qui doit guider le choix mais le comportement, le caractère du petit chiot. 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17